ŒUVRE PRÉSENTÉE :
« projet en péparation »
La série s’appellera :
« à vue de nez »

Photographies, diffuseurs de parfums, différentes odeurs, vitrines en plexiglas, cadres en bois.

Si EVA était une œuvre d’art ?
« L’art de la conversation », Magritte (1950).
Un tout petit tableau qui en dit beaucoup…

Si EVA était une couleur ?
Le bleu Klein :  » (…) le bleu rappelle tout au plus la mer et le ciel, ce qu’il y a de plus abstrait dans la nature tangible et visible ».

Si EVA était une citation ?
« Tout dans mes œuvres est issu du sentiment de certitude que nous appartenons, en fait, à un univers énigmatique » .
René Magritte.

Si EVA était une invention ?
Les « lunettes d’amoureux myopes » de Jacques Carelman.
Leur permettent de se regarder dans les yeux sans fatigue.

Si EVA était un des cinq sens ?
L’ouïe de l’oie de Louis, ah oui ? / Car d’après Nietzsche, « sans la musique, la vie serait une erreur ».

Si EVA était un dessert ?
La chantilly, sous son air légère et d’une blancheur pure, elle cache bien son jeu…

Si EVA était une chanson ?
Difficile de choisir, mais pour ce mois de mai c’est celle-ci :

LIEU D’EXPOSITION :

villabellevile2016
http://www.villabelleville.org/
23, rue Ramponeau
75020 Paris (plan ici)
Métro Belleville – Lignes 2 et/ou 11

@ : eva.clouard@gmail.com
Site internet : www.evaclouard.com