ŒUVRE PRÉSENTÉE :
« L’éclosion d’Osiris »
2016

Toute la société Égyptienne antique affirme que l’âme est immortelle et reflète cette croyance en une vie éternelle qui dépasse la frontière de la mort et existe bien après elle. Il fallait barrer la route à l’oublie et l’anéantissement complet des êtres. C’est bien ce que traduit le mythe d’Osiris et surtout de sa résurrection. La mort, chez les Égyptiens, s’inscrivait dans un rituel funéraire et la conservation du corps était un symbole très important. Il représentait la séparation entre le support matériel et les éléments immatériels. La momification et l’emmaillotage dans plusieurs mètres de bandelettes de lin avaient comme but principal de purifier et de rendre divin le corps pour que celui-ci devienne un Osiris. Osiris quant à lui, représentait l’image du cycle de la vie, de la mort et de la résurrection mais il était aussi lié au cycle solaire. Depuis le monde souterrain Osiris commandait le cycle de la mort, de l’éclosion et de la renaissance, il assurait symboliquement la transmutation de l’homme vers un autre état de conscience. Le Livre des Morts révèle la conception psycho-spirituelle de l’évolution du corps physique (momifié) jusqu’au corps illuminé. Un appel à la lumière et la sérénité. Une série de plusieurs photos présentant des corps, des visages individuels ou en groupe dont le voyage de l’après vie commence.

Et si… vous nous racontiez en quelques lignes comment avez-vous décidé d’être artiste ?
Il était une fois un homme qui ne savait pas dessiner, alors, pour palier à ce handicap artistique, il décida de prendre des photos. L’artiste était né.

Si le destin vous permettait de rencontrer une personne célèbre, qui serait-elle et quelle question lui poserez-vous ?
 » – Bonjour Monsieur Gandhi,
Puis-je m’assoir à vos côtés ? j’ai tellement de questions à vous poser… « 

Si l’œuvre que PARISARTISTES # a sélectionné cette année était exposée dans un musée parisien, quel serait-il ?
L’institut du Monde Arabe.

Si l’on vous nommait Ministre de la Culture 2017, que feriez-vous en premier ?
Je laisserais accessible aux artistes les lieux désaffectés pour que l’art puisse naître et être découvert par tout le monde.

Et pour terminer, si vous aviez une musique, chanson qui vous inspire le plus pour créer, quelle est-elle ?

LIEU D’EXPOSITION :
ESPACE BEAUREPAIRE

28 Rue Beaurepaire
75010 Paris
Plan Google ici

Site internet : www.frtphoto.fr