OEUVRE PRESENTEE :
« Interstice »
Feutres noirs fins, encre de chine et fusain
50 x 65 cm

« Représentation imaginaire d’un enfant syrien à travers un livre, fuyant la réalité de la guerre ».

Et si… vous nous racontiez en quelques lignes comment avez-vous décidé d’être artiste ?
Il était une fois… l’histoire d’un art amplificateur de sens. Il est vrai que cette passion dévorante jaillit rapidement en moi, je n’étais alors qu’une enfant. Elle était là et n’attendait qu’à être révélée en communion avec le monde, à travers une prescience sublimée. J’ai rêvé de montrer à la scène extérieure cette pensée nouvelle et sincère qui se manifeste comme la représentation d’un invisible.

Si le destin vous permettez de rencontrer une personne célèbre, qui serait-elle et quelle question lui poserez-vous ?
 » – Bonjour Monsieur Kerby Rosanes,
d’où vous est venu cette passion pour le crayon noir ? »

Si l’oeuvre que PARISARTISTES a sélectionné cette année était exposée dans un musée parisien, quel serait-il ?
Au centre Georges Pompidou.

Si l’on vous nommait Ministre de la Culture 2017, que feriez-vous en premier ?
Je pense que je développerais le Street Art dans les rues pour mobiliser ainsi que transformer l’espace publique et ses populations.

Et pour terminer, si vous aviez une musique, chanson qui vous inspire le plus pour créer, quelle est-elle ?
Les compositions de Joe Hisaishi, plus particulièrement ses réalisations dans les films d’animation japonais de Hayao Miyazaki

LIEU D’EXPOSITION :

LE 7 FACTORY
7, rue Lacépède
75005 Paris
Plan Google ici