ŒUVRE PRÉSENTÉE :
« Cé kan la der des der? »

105x 55 cm

Dans des boites à lettres : le chevalier en armure lève un bras menaçant devant le petit livre rouge, derrière lui une balle de la résistance, pavés, verre cassé, un cowboy pointe son fusil sur Lénine gardé par un soldat de la guerre de 14, débris de pièges , un celte  casqué, bouclier rond, brandit une lance, cheval caparaçonné, débris d’un nain de jardin, un soldat de Napoléon monte la garde, un indien tire à l’arc sur un homme à terre, un revolver, devant un bombardier abattu , un soldat Romain attaque…et dans les portes …des photos plus récentes du journal le Monde : guerre en Afrique, manifestations en Iran, Guantanamo, échauffourées en Egypte, soldat casqué…

Et si… vous nous racontiez en quelques lignes comment avez-vous décidé d’être artiste ?
Il était une fois une femme qui souffrait de la disparition du paysage au fond du jardin de son enfance, qui regrettait le bourdonnement des mouches l’été, qui pleurait la fermeture du troquet ou longtemps elle avait bu son café, qui  haïssait les groupes de touristes remplaçant les amoureux du pont Charles…
Pour exorciser la mutation perpétuelle du monde qui l’entourait et d’elle même , elle observait la beauté du travail du temps , elle collectait les photos, les objets oubliés, cassés trouvés dans les tiroirs des vieilles maisons ou le long des trottoirs des villes .Depuis des années elle les met en scène dans de vieux tiroirs, des boites à lettres, des valises pour en faire des sortes de vanités qu’elle appelle « vide mémoires ».

Si le destin vous permettait de rencontrer une personne célèbre (morte ou vivante), qui serait-elle et quelle question lui poserez-vous ?
 » Bonjour Monsieur Stephen Hawkings,
pourrais-je avoir des nouvelles des trous noirs ? »

Si l’œuvre que PARISARTISTES # a sélectionné cette année était exposée dans un musée parisien, quel serait-il ?
Moi je trouve que mes  « vide mémoires » seraient très bien à Beaubourg mais Monsieur Blistène pense que ce ne serait pas cohérent avec la collection. Dommage !

Si l’on vous nommait Ministre de la Culture 2017, que feriez-vous en premier ?
Si j’étais ministre de la culture je dirais aussitôt à Monsieur Blistène d’acquérir quelques « vide mémoires » de Marbleu.

Et pour terminer, si vous aviez une musique, chanson qui vous inspire le plus pour créer, quelle est-elle ?
Je chante le Requiem de Mozart en travaillant.

LIEU D’EXPOSITION :
A venir…


Site internet : http://www.marbleu.fr/